Christophe Berlet

photographe

AGE : 37 ans
PHILOSOPHIE : artisanale
OUTILS : photo et vidéo

Très jeune, Christophe a voyagé seul notamment en Mongolie qu’il a traversé à cheval. La photographie est devenue un compagnon, une façon d’entrer en contact avec les gens.
Après trois années à l’ESAG Penninghen, il assiste Craig McDean et Mario Sorrenti. Nous aimons son travail spontané, brut et sensible. Christophe Berlet compte parmi ses clients Louis Vuitton (photos de paysages et film), Lacoste, FrenchTrotters, Maison Standart, Balibaris.

Fabien Boitard

peintre

NAISSANCE : 1973
PHILOSOPHIE : « Le jugement de goût », E. Kant
OUTILS : il faut de tout pour faire mon monde
AIME : les endives au jambon

galerie

Regarder la peinture de Fabien Boitard, c’est regarder la violence et la tendresse qui s’écharpent.

Dans la forme, des styles contraires combinent tous les états de la peinture et toutes les factures possibles s’affrontent : vivacité colorée contrariée par une grisaille bourdonnante ; dessin laborieux brutalisé par les tracés approximatifs de la bombe ; netteté engloutie par le flou ou sous des empâtement boursouflés.

Dans ses thèmes, la bataille continue : petite maison dans la prairie calcinée ; nuage multicolore qui pleure de longues larmes sales ; forêts bucoliques, presque classiques, barrées de grilles aux pointes menaçantes, où se déroulent de mystérieuses chasses sanglantes et où la nuit sous tente se termine en apothéose dans les flammes.
Fabien violente le monde, mais c’est peut être pour qu’il ne soit plus jamais lisse.

Sa prochaine exposition personnelle, En attendant les choses graves, se tiendra du 8 avril au 14 mai 2016 à la Galerie Derouillon.

Micky Clément

photographe

AGE : 36
PHILOSOPHIE : « Comment vivre sans inconnu devant soi ? », René Char
OUTILS : Mac, GH2, plumeau à poussières
AIME : les Pim’s Orange et la galette des rois

blog
galerie

Au pays de Micky, deux univers à la fois opposés et complémentaires se télescopent et se mélangent. D’une part, la rétine est enveloppée comme dans une doudoune par le grain cotonneux de ses paysages lunaires ; et dans le même temps, une arête tranchante se découpe dans une géométrie hyper-nette. Portraits flottants ou paysages anguleux sculptés par la lumière, c’est la douceur et la violence en même temps dans notre œil.

Sa troisième exposition personnelle, WAITING PERIOD, qui se tiendra du 13 janvier au 16 février 2016 à la Galerie Derouillon, vous plongera dans un décor crépusculaire et lynchien…

Nils Guadagnin

artiste

AGE : 30
PHILOSOPHIE : rien n’est impossible
OUTILS : toujours nouveaux
AIME : l’imagination

Nils Guadagnin s’intéresse aux seuils de la perception entre matériel et immatériel.
Il questionne les lois de la rationalité dans une recherche ouverte sur la notion insaisissable de l’infini.
Jouant notamment avec les règles de la pesanteur, il tente d’en déjouer les caractéristiques vers une dimension sans contrainte physique.
Dans ses dessins comme dans ses sculptures, combinant des matériaux tels que métal, feuille d’or, pierre volcanique, tubes fluorescent …, il mobilise les sens du visiteur, l’invitant à considérer la possibilité de l’impalpable, de l’illimité.

Sa prochaine exposition, SUPERVOID, qui se tiendra du 10 octobre au 14 novembre 2015 à la Galerie Derouillon, vous entraîne vers l’infini… et bien au-delà.

Vesna Vuckovitch

artiste

AGE : douteux
PHILOSOPHIE : « Les paroles sont vides, le pinceau laisse des traces. »
(Proverbe chinois)
OUTILS : des crayons. Parfois un appareil photo. Et un jour la peinture, peut-être.
AIME : la différence

site

Des brumes de crayon hyper-réaliste côtoient des « gribouillis » obscurs teintés de nostalgie. L’œil à l’iris pointu et l’oiseau mort nous accueillent ; bienvenue dans un univers poétique et subtilement inquiétant.

David Porchy

artiste

AGE : 33
PHILOSOPHIE : l’appétit vient en mangeant
OUTILS : HB, 4B, 8B…
AIME : les premières fois

tumblr
galerie

Vacarme visuel, magma photographique, David Porchy joue le rôle d’un metteur en scène qui puise dans notre gigantesque bibliothèque d’images, trie, sélectionne, puis organise, recompose et associe ces éléments hétéroclites afin de provoquer des télescopages. Nait un monde hybride, syncrétisme visuel qui cherche à rendre compte de la complexité du réel.

Babette PAUTHIER

photographe

AGE : 33
PHILOSOPHIE : roulez moins vite, vous pourriez écraser Roland Barthes
OUTILS : mes yeux
AIME : « Pour que vous aimiez quelque chose, il faut que vous l’ayez vu et entendu depuis longtemps, tas d’idiots. » Francis Picabia

site

Après 10 ans de bons et loyaux services à la couronne anglaise, Babette Pauthier revient vivre à Paris et nous fait l’honneur d’une collaboration pour le magazine Be. Son travail est comme elle : punky, moderne, différent. On aime particulièrement : ses vidéos fantomatiques pour Alexander McQueen.

Suzie Q + Leo Siboni

photographe

AGE : 27 + 27
PHILOSOPHIE : sauce samouraï
OUTILS : le flashmètre
AIME : voir

site

Dans le travail de Suzie et Léo, chaque image dissimule une histoire, possède une vie propre dont le scénario se joue au moment où l’on pose les yeux dessus.

Cet univers tantôt translucide, enfumé, flou, inquiétant, décalé, sophistiqué ou étrange… Is it real life ? Sûrement pas ! — et c’est précisément ce qui nous captive…

Miguel-Angel Molina/MAM

artiste

AGE : 48
PHILOSOPHIE : l’émerveillement
OUTILS : l’expérience des choses
AIME : presque tout

galerie espagnole
site

Miguel-Angel Molina est né en 1963 à Madrid, vit et travaille à Paris depuis 1990.
« La peinture me sert à penser et à ne pas penser. Pour moi, dans la peinture il y a une évidence fondamentale. Un peu de pigment, un peu de charge, un peu de liant, je remue tout ça avec le pinceau, comme quand on fait du chocolat, des fois, le cacao a du mal à se dissoudre… Souvent les couleurs que je cherche ne sortent pas au premier essai : peut-être un poil de jaune cadmium… Ou bien : ça, plus ça, plus ça égale…
Quand la peinture tombe par terre, elle devient flaque, ça c’est évident. Si je mets trop de peinture sur le mur, elle tomber en faisant des dégoulinures, ça c’est évident aussi. Je le vois quand je travaille. La peinture est une peau qui recouvre les choses. Quand je peins, je travaille sur un corps vivant, gluant. Là, il est en train de se produire quelque chose. Je contrôle et je ne contrôle pas. Il y a un temps. Après c’est trop tard, la peinture prend sa place, se fixe, elle sèche de l’extérieur vers l’intérieur, sa surface devient dure. Je cherche un point ou la peinture n’est pas forcément une image.Mon objectif ce n’est pas de peindre mais de comprendre. » Miguel-Angel Molina

Robotalism Games

studio de jeux vidéo

NOM : Edwin Razafimahatratra – développeur
AGE : 38
OUTILS : C++, C#, un bon compilateur, du papier et un crayon
AIME : la musique (surtout électronique), les synthés, le game design, les gens créatifs

NOM : Agnieszka Bacior – graphiste
AGE : 30
OUTILS : mon imagination et un ordinateur puissant
AIME : le bruit des vagues en avril et l’odeur d’une forêt de pins en août

site

Mecapix est un Tetris croisé avec un shoot’em up… un jeu démoniaque, efficace mais surtout terriblement bien pensé et réalisé. Attention : addictif.
« Nous sommes fascinés par les univers abstraits et nous retranscrivons notre passion dans des jeux à l’esthétique typée et au gameplay novateur. »